code couleur CODE COULEUR HTML & CONSEILS COLORIMETRIQUES
 
> Dictionnaire des couleurs

> Les couleur de A à Z
A B C D E F
G H I J K L
M N O P Q R
S T V Z
 
CODE COULEUR > DICTIONNAIRE DES COULEURS
Dictionnaire des couleurs

Ah la magie des couleurs ! Pour attirer l'œil, attiser des sentiments, insuffler une ambiance ou un style, elles sont essentielles et rehaussent avec personnalité et atypisme un univers. Même si l'on dit communément que tous les goûts et les couleurs sont dans la nature, certaines ne se marient pas forcément comme on le penserait. Il faut donc avant tout s'imposer certaines " règles chromatiques " et ne pas jurer que par ses goûts personnels. Petit tour au pays des couleurs pour s'y retrouver dans le bric-à-brac des couleurs dites primaires, tertiaires et secondaires… Et surtout ne pas oublier que le blanc et le noir ne sont justement pas des couleurs !


Les couleurs primaires : la base indispensable

Le rouge, le jaune et le bleu sont les couleurs primaires qui comme le blanc ne peuvent pas être obtenues en mélangeant d'autres couleurs. Par contre, en mélangeant ses trois couleurs primaires ensemble, on obtient du noir. Comme leurs noms l'indiquent, on les appelle primaires, car ce sont les premiers maillons de la chaîne des couleurs : c'est en les mélangeant que l'on peut produire d'autres couleurs.


Les couleurs secondaires : un mariage productif

Les couleurs dites secondaires résultent du mélange de deux couleurs primaires. On obtient ainsi :

Le vert : bleu + jaune
L'orange : rouge + jaune
Le violet : rouge + bleu


Les couleurs tertiaires : trois en un

On nomme couleur tertiaire une couleur neutre qui contient les trois couleurs primaires, sans forcément résulter du mélange direct de ces trois couleurs. On obtient une couleur tertiaire en mélangeant à parts égales une couleur primaire et une couleur secondaire. Exemple le marron :
Orange (couleur secondaire résultant de rouge+jaune) + bleu (couleur primaire)


Les couleurs complémentaires : les opposés chromatiques

Ce sont des couleurs opposées sur le cercle des couleurs. Par exemple :
- le jaune est complémentaire du pourpre
- le rouge est complémentaire du vert
- le bleu est complémentaire du orange

Celles-ci créent des effets éclatants et permettent de jouer sur les contrastes. À l'inverse, si l'on mélange ces paires, elles s'annulent et produisent des couleurs neutres (jaune+violet = marron…).


Les couleurs chaudes, froides et neutres : késako ?

Les couleurs chaudes (ou actives) sont les couleurs qui fourmillent autour des teintes orangées comme le rouge, le rose, le jaune, le bordeaux, le marron, et leurs nuances. Ce sont des couleurs rassurantes, chaleureuses et épicées qui " rétrécissent " la perspective.

Les couleurs froides (ou passives) sont plutôt utilisées pour donner une impression de fraîcheur, de discrétion et de sérénité et donnent l'illusion d'agrandir la perspective. Ces tons se regroupent autour du bleu, vert, violet et leurs nuances.

On parle de ton neutre pour qualifier les teintes issues du beige, du blanc, du noir, du gris et leurs nuances.


CODE COULEUR > DICTIONNAIRE DES COULEURS



 
ANNUAIRE GRATUIT - ART ASCII - COMPARAISON - CODE POSTAL - COPYRIGHT © CODE COULEUR